Emploi

offre de thèse : L’imagerie acoustique au service des applications industrielles et médicales

CDD - 3 ans - Début : Octobre
Date limite de réponse : 20 juillet 2021
Missions :

L’objectif de cette thèse est de faire la synthèse des savoirs faires des deux laboratoires, dans le but de proposer des évolutions méthodologiques au croisement des applications médicales et industrielles. Les techniques mises en œuvre sont généralement très différentes : les applications médicales sont le plus souvent actives, ultrasonores, avec une exploitation des temps de vol pour localiser les sources en temps réel. Les applications industrielles sont généralement passives et dans le spectre audible, avec potentiellement de lourds calculs en post-traitement. Cependant, de nombreuses difficultés sont communes, on peut citer la forte sous détermination du problème d’identification, les problématiques d’imagerie en 3D ou encore la méconnaissance du milieu de propagation. Il est à noter que l’idée de rapprocher les domaines d’application en imagerie acoustique n’est pas complètement nouvelle, on pourra citer la récente thèse de M. Bilodeau du GAUS ou encore les travaux d’E. Rustighi professeur invité au LVA en 2018 sur l’imagerie des sous-sols.


 

Période : 3 ans
Début prévu octobre 2021
PROFIL RECHERCHÉ

Formations requises :

Niveau master en acoustique ou traitement du signal. Intérêt pour la recherche médicale et/ou le CND

Compétences requises :

Le sujet de thèse nécessite un effort important de bibliographie, de manière à bien appréhender les contextes et problématiques des différents domaines d’application (industriel et médical). L’état de l’art obtenu permettra de comparer les différentes approches dans le but d’identifier les avancées les plus pertinentes d’un domaine dont l’autre pourrait bénéficier. Une piste possible serait la prise en compte des incertitudes dans la méthode d’imagerie, en pensant par exemple aux incertitudes sur la vitesse de propagation dans le milieu en imagerie médicale ultrasonore générale considérée constante spatialement.
Les propositions pourront ensuite faire l’objet de validations numériques et expérimentales. Le/la doctorant(e) disposera pour cela des moyens d’essais d’antennerie disponible au LVA et à CREATIS. Il/elle aura également accès à des bases de données de cas d’applications industrielles.
Un séjour scientifique à l’université de Sherbrooke (le laboratoire GAUS au Québec) dans le cadre de l’IRP CAC (Centre Acoustique Jacques Cartier) est possible et sera fortement encouragé.

Informations complémentaires

Merci d'envoyer votre dossier de candidature : CV, relevé de notes et lettre de motivation à :
jerome.antoni@insa-lyon.fr
barbara.nicolas@creatis.insa-lyon.fr
quentin.leclere@insa-lyon.fr

Rémunération : Bourse CeLyA, 1 758 euros brut mensuel