Vous êtes ici : Version française

Soutenance

soutenance de thèse Philéas Maigrot

Le 23 juillet 2019

horaire : 14h30
ENTPE Amphithéâtre du Haut

Compréhension des mécanismes perceptifs associés à la gêne due aux bruit et vibrations du trafic ferroviaire en zone urbaine

Les vibrations générées par le trafic ferroviaire (e.g. tramway, train) se propagent depuis les rails jusqu’à l’intérieur des maisons voisines. Souvent, ces vibrations s’accompagnent du bruit de passage du train (ou tramway). Cette co-exposition au bruit et aux vibrations est source de gêne pour les résidents et peut engendrer des troubles de la santé.

Peu d’études ont été menées à propos de la co-exposition au bruit et aux vibrations en termes de gêne. Ces études sont majoritairement basées sur des indicateurs qui ne reflètent que la quantité d’énergie liée à chaque exposition et leurs résultats peuvent être contradictoires. Ces différences de résultats pourraient être dues aux différentes plages de niveaux sonores et vibratoires étudiées, ou à des différences de contenus fréquentiels au sein des stimuli utilisés dans les expériences respectives. Dans la littérature, un besoin d’autres études est souligné afin de mieux comprendre les phénomènes perceptifs liés à la gêne due aux bruit et vibrations du trafic ferroviaire en zone urbaine.

L’objectif de la thèse est d’apporter des éléments de compréhension au regard des phénomènes perceptifs mis en jeux lors de l’exposition combinée au bruit et aux vibrations. L’influence de l’intensité (sonore, vibratoire) sera examinée dans un premier temps, puis une expérience sera réalisée pour connaître l’influence des paramètres non énergétiques (e.g. contenu spectral, modulation) sur la gêne.

Plan d'accès