supersonique et super silencieux

Supersonique et super-silencieux

Par Victor Garcia, publié le 18/05/2018 à 17:30 , mis à jour à 17:58 L'express (version électronique)
La Nasa a passé un contrat de 207 millions d'euros avec Lockheed Martin pour concevoir un prototype d'avion supersonique et super-silencieux.
extrait :
Construire le prototype sera un énorme challenge
"En 1973, le bruit et l'environnement avaient été invoqués par les Etats- Unis - imités par de nombreux pays - pour interdire les vols supersoniques, mais il s'agissait surtout d'une décision politique pour tuer le Concorde, estime Daniel Juvé, chercheur au CNRS en acoustique et professeur à l'Ecole Centrale de Lyon. Les Américains se sont tiré une balle dans le pied, car s'ils veulent rouvrir ce marché prometteur, ils devront trouver un moyen de lever cette interdiction." Pour élaborer une nouvelle réglementation, ils auront à prouver que les avions supersoniques peuvent survoler leur territoire sans incommoder les populations.
"Notre partenariat avec la Nasa va dans ce sens, confirme Peter Losifidis, l'ingénieur en charge de la conception du prototype chez Lockheed Martin. Nous construisons le démonstrateur, la Nasa s'occupera de mener des tests au-dessus des villes afin d'évaluer la pollution sonore, et il reviendra aux autorités de régulation de donner leur feu vert."
Pour mesurer l'impact du bruit, la Nasa va utiliser la métrique PLdB, une unité de mesure qui reproduit le niveau de gêne perçue sur une échelle semblable à celle des décibels. "Mais est-ce vraiment la mesure la plus adaptée pour évaluer la nuisance ? interroge Daniel Juvé. Les Américains estiment que oui, les Européens en doutent." Les tests auprès des populations devraient apporter une première réponse.


pour lire l'article en entier : ici